Monthly Archives: April 2014

falling in love with words?!… – N.B. long post…:-)

comme disent les “cousins” québécois: tomber en amour avec les mots… 🙂 – amour virtuel” – piège, illusion ou cage?!… un simple essai afin de décrypter le roman “quand souffle le vent du nord…” – a simple essay to decode the novel “when the North wind blows…”(Gut gegen Nordwind… – Daniel Glattauer) – “virtual love” – trap, illusion or cage?!…

motto:”tout seul ou à deux, ceux qui vous aiment vraiment, traversent le mur de haut en bas, certains – main dans la main…”(Pink Floyd)

en voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike – sans se douter évidemment des conséquences de son geste… ce dernier, poliment, lui signale son erreur, Emma s’en excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement… au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces 2 inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination… alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre, et de plus en plus attirés, dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de leur rencontre… Emmi est mariée et Léo se remet difficilement d’un chagrin d’amour, mais un jour, en fin, ils décident de se donner R-V dans un café bondé de la ville, mais ils s’imposent une règle: reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler… au fait, est-ce que la “réalité” virtuelle existe?!… oui, mais ce n’est pas la VIE, c’est un piège, une illusion ou une cage parce que:”les personnes réelles dépensent de l’argent réel pour profiter d’un monde virtuel…”(CBS)  

il y a maintenant un nouveau monde qui a accueilli des millions de membres ces dernières années… son nom est “2nd life”(2e vie!) et il est accessible via Internet: dans ce monde virtuel, chaque habitant est un avatar unique, une création imaginaire qui est généralement plus grande, plus forte, plus propre, et plus attrayante que la personne qui la contrôle devant l’écran… mais “2nd life” n’est pas un jeu, c’est une activité virtuelle alimentée par de vrais besoins et désirs… 🙂 et pour certains, quand la vie et l’amour sont moins que parfaits, l’évasion qu’il offre peut être plus séduisant que le monde réel et concret… mais parfois l’imagination ne vaut-elle pas mieux que la triste réalité?!…”Moi, la raison, les sentiments, les mains, les pieds, les yeux, le nez, les oreilles, la bouche, tout. Tout mon être veut vous rencontrer… Je pense beaucoup à vous, le matin, le midi, le soir, la nuit, entre-temps, à chaque fois un peu avant et un peu après – et aussi pendant.” Leur relation virtuelle et platonique est profonde, mais elle se résume aux mots écrits et lus:“Écrire, c’est comme embrasser, mais sans les lèvres. Écrire c’est embrasser avec l’esprit.” – Ils tombent amoureux de leurs portraits-robots réciproques via une analyse de leurs paroles…

“quand souffle le vent du nord” est le roman épistolaire du XXIè siècle sur le dialogue entre un homme et une femme “cachés” derrière leurs ordinateurs, protégés par un certain anonymat avec l’impression de maîtriser une part de liberté relative… peuvent-ils longtemps correspondre sans se rencontrer, comment va évoluer leur vie réelle par cette relation à distance?!… Lorsque les mails remplacent les lettres et les rencontres sont simplement virtuelles, le ton est moderne, léger, vif et percutant, les échanges sont tantôt tendres, tantôt drôles, parfois tristes, parfois optimistes, longs ou courts – selon l’humeur… être “dissimulés” derrière un écran permet à Léo et Emmi de se livrer sans faux-semblants, d’aller très loin dans la confidence… cet anonymat si confortable devra pourtant être levé tôt ou tard et ils usent de tous les stratagèmes pour reculer cette échéance… Il s’agit d’éviter la déception tant qu’ils sont devenus un écho l’un pour l’autre. Les 2 personnages et l’évolution de leurs sentiments, de leur relation, le manque qu’ils ressentent quand, par moments, leur dialogue s’interrompt et ils font croire à cette histoire dans l’air du temps… ce roman ressemble à une leçon de communication sur les sentiments et les émotions, sur l’amour et la fidélité, comment deviner la personnalité des gens via leurs écrits… car les mots et leurs effets peuvent avoir un énorme impact sur les choix et les décisions de la vie réelle…

au fait, les 2 craignent leur propre écho: leurs conversations se résument et se concentrent sur la “zone privée”, même s’ils évitent les détails de leurs relations réelles, mais de temps à autre, ils “dérivent” et en parlent… ils arrivent à se connaître tellement bien, comme 2 âmes-sœurs, même s’ils ne se sont jamais rencontrés… ils se découvrent une compatibilité de cœur, physique et psychique VIRTUELLE qui semble nettement plus forte que toute relation antérieure ou présente… pour Emmi, Léo est le prototype de l’homme idéal: sensible, drôle, maniant le verbe avec brio, il sait charmer en finesse et en simplicité. A la fin du livre, on a envie d’imiter Emmi et de se dire:”j’aimerais bien recevoir un mail de Léo…” Les mots de leurs dialogues sont extrêmement importants, les seuls moyens de mieux nous connaître à travers la communication: tout commence et se termine avec des mots… mais soyons lucides et réalistes: l’AMOUR ne pourra jamais être “consommé” dans les mots uniquement, on peut l’entretenir, le faire grandir, s’épanouir et même fleurir… 🙂

cette histoire virtuelle (me) rappelle les calligrammes d’Apollinaire, car les 2 personnages sont corps et âme de mots… Un calligramme est un poème dont la disposition graphique sur la page forme un dessin, généralement en rapport avec le sujet du texte, mais il arrive que la forme apporte un sens qui s’oppose au texte. Cela permet d’allier l’imagination visuelle à celle portée par les mots… ce roman a eu une suite:”La 7e vague”(Alle sieben Wellen) – après une longue absence de courrier, les 2 “amis virtuels” se retrouvent, s’échangent des messages à nouveau, et cherchent à se voir… mais ils ont leur propre vie réelle… décideront-ils de se rencontrer et jusqu’à où leur relation ira-t-elle?…

a few suggestive photos offered by “ahermin” – mille merci! 🙂

This slideshow requires JavaScript.

motto:”all alone or in twos, the ones who really love you, walk up and down outside the wall, some – hand in hand…”(Pink Floyd)

wanting to cancel a subscription, Emma Rothner makes a mistake and sends an email to a wrong address of a stranger called Leo Leike – obviously not unaware of the consequences… he politely points out her error, Emma apologizes and, gradually, a dialogue starts between them, by email only… step by step, their relationship develops, grows, and these 2 strangers will begin to experience a certain fascination for each other… even after they have decided to reveal nothing of their real lives, they try to guess their mutual secrets… more and more attracted and dependent, Emmi and Leo still push away the fateful moment of their face-to-face meeting… Emmi is married and Leo is still recovering with difficulty from a heartache… one day, they eventually decide to meet in a crowded downtown café… but they both set a rule: just to recognize each other, even though they have never met, and it will be strictly forbidden to say a word… in fact, does virtual “reality” exist?… yes, but it’s not true LIFE, it’s a trap, an illusion or a cage as:”real people are spending real money to enjoy a virtual world.”(CBS) 🙂 This new world has welcomed millions of people these past years: its name is “2nd life” and it’s accessed through the Internet… 🙂

within this virtual world, each member is an entirely unique avatar, a fantasy creation that’s usually taller, stronger, fitter, and more attractive than the person controlling it on the other side of the screen… but “2nd life” isn’t a game, it’s a virtual activity fueled by real wants and desires… and for some, when life and love are less than perfect, the escape it offers can be more seductive than the real and concrete world… their conversations are reduced and focused on the “private area”, even if they avoid any details of their real relations, but occasionally, they “drift away” and do talk about themselves… they come to know each other so well and deeply like 2 soul mates, even though they’ve never met… they discover a VIRTUAL compatibility of heart, mind, and body that seems much stronger than any past or present relationship… isn’t imagination worth better sometimes than sad reality?!… she writes:”my whole being wants to meet you… reason, feelings, hands, feet, eyes, nose, ears, mouth, everything… I think a lot about you, morning, noon, evening, night, in the meantime, every time shortly before and shortly after – and also in between…” – their virtual and platonic relationship is deep, but it boils down to written and read words:”writing is like kissing, but without lips… writing is kissing with your spirit…” – they do fall in love with their own “robot-portraits” via a mutual analysis of their words…

“when the North wind blows” is the epistolary novel of the 21st century – a dialogue between a man and a woman “hidden” behind their computers, protected by a degree of anonymity with the impression(illusion?!) of controlling and sharing relative freedom… will they keep on emailing each other without meeting? how will their real life evolve during this long distance relationship?… whenever emails replace letters and meetings are merely virtual, the tone is modern, light, bright and punchy, their exchanges are sometimes tender, sometimes funny, sometimes sad, sometimes optimistic, long or short – depending on their mood… being “camouflaged” behind a screen allows Leo and Emmi to engage without pretense, to go very far into confidence… anonymity is so comfortable and will be raised – sooner or later, but they both use every trick to extend this deadline and to avoid any disappointment as they have become an echo for each other… the 2 characters and the evolution of their feelings, their relationship, whenever they miss each other, if their dialogue stops, they make us believe this modern story… this book sounds like a lesson of communication about feelings and emotions, love and loyalty, how to guess the personality of our fellows throughout their writings… because words and their effects can have a huge impact on the choices and decisions in real life…

in fact, both fear their own echo: for Emmi, Leo is the prototype of the ideal man: sensitive, funny, handling words with gusto, he knows how to be charming and refined… at the end of this novel, you may feel like Emmi saying to yourself:”I’d like to receive an email from Leo…” 🙂 the words of their dialogues are extremely important, because they are the only way to get to know ourselves by communicating: everything begins and ends with words… but let’s get real(istic): LOVE can never be “experienced” only by words, we can maintain it, make it grow, come into bloom and even shine… 🙂 this virtual story has reminded me Apollinaire’s calligrammes, because the 2 characters are “body and soul of words”… A calligramme is a poem, a word or a sentence whose graphic layout(calligraphy or handwriting) on the page is like a drawing, arranged in a way that creates a visual image… usually related to the topic of the text, but sometimes the shape brings a meaning which opposes the text… any image created by the words expresses visually what the word, or words, say. Guillaume Apollinaire has been a famous calligram writer and author of a book of poems called “Calligrammes”… this novel has been followed by “The 7th Wave”(Alle sieben Wellen) – after a long silence, the 2 “virtual pals” start exchanging notes again and try to meet… but they have their own real life… will they ever meet and what’s the limit of their relationship?…

amour sans frontières sous une pluie de pétales de roses…

City Hall – Mairie de Toulouse, FRANCE – Salle des Illustres…

tu es mon Atlantique et je suis ta rivière… tous les instants s’écouleront auprès de toi – mon seul royaume… mes bras sont devenus des frontières ouvertes à l’amour et à la vie, car nous existons l’un pour l’autre…

This slideshow requires JavaScript.

borderless love under a shower of rose petals… 🙂

you’re my Atlantic and I’m your river… every moment will flow nearby you – my only realm… my arms have turned into open borders of love and life, since we exist one for the other… ❤

%d bloggers like this: